5. Le déroulé de la conférence de presse

● Oubliez les lieux prestigieux

Un point-presse peut seulement réunir deux personnes, par exemple un responsable associatif et le seul journaliste qui aura daigné se déplacer.

Une conférence de presse se déroule en général en face-à-face, avec d’un côté les journalistes et leurs hôtes de l’autre.

N’oubliez pas que les journalistes sont plus à l’aise pour prendre des notes sur une table que sur leur genou.

Évitez donc de les installer de l’autre côté de votre petit bureau s’ils sont nombreux.

Surtout, préparez les tables et les chaises avant la réunion, et pas au début, dans la précipitation !

● Tout le monde n’est pas là. Tant pis, on commence

Peu importe le média que les journalistes représentent, mais il est important de commencer votre conférence de presse à l’heure !

Il peut manquer un journaliste d’un média à fort tirage, mais vous devez aussi penser à ceux qui sont arrivés à temps, c’est une question de respect.

Quand l’élu d’une collectivité a du retard mais va arriver, démarrez quand même, par un tour de table pour patienter.

Présentez-vous, et (on l’oublie trop souvent), demandez aux journalistes et correspondants qui ils sont, et pour quels organes de presse ils travaillent.

Cette remarque est valable, même si vous en connaissez quelques-uns. C’est par pure politesse envers leurs confrères et les personnes qui vont parler avec vous de votre projet.

Vous pouvez aussi prévoir des badges pour les intervenants, journalistes compris, ou un panonceau indiquant les noms et les fonctions que vous poserez sur la table.



Pensez aussi à faire circuler une fiche de présence pour garder une trace des médias et des journalistes (ainsi que leurs contacts).

Les représentants de presse ne sont pas concurrents entre eux. Ils s’échangent parfois des sujets.

En revanche, il peut être mal vu de donner une info (scoop ?) à l’un des médias et pas à un autre, surtout quand une conférence de presse est prévue quelques heures ou quelques jours plus tard pour traiter du sujet.

Mais le journaliste peut aussi s’engager à ne pas diffuser l’information avant la conférence de presse, auquel cas votre honneur sera sauf.

Vous faciliterez le travail des journalistes de presse écrite, TV et web en vous plaçant, pendant la conférence de presse, face à la lumière (ou de trois-quart pour ne pas avoir le soleil dans les yeux) car les journalistes et reporters d’images tournent et prennent des photos pendant la rencontre.

● Le cas des radios et des télévisions

Soyez tolérant avec les journalistes des radios, qui, même s’ils écrivent et posent des questions comme les autres, ont besoin d’une interview au micro.

Il est possible qu’ils vous demandent de vous prêter au jeu dix minutes avant l’heure de la réunion.

Beaucoup d’entre eux commencent très tôt le matin et présentent les journaux parlés du midi. Ils ont donc peu de temps ou doivent reprendre rendez-vous.

Certains souhaiteront aussi réaliser une interview par téléphone s’ils ne peuvent pas venir (c’est aussi valable pour la presse écrite d’ailleurs, qui, elle, prendra des notes au lieu d’enregistrer).

Cette réflexion vaut pour la télévision qui peut avoir besoin d’images en extérieur.

Les journalistes et cameramen peuvent vous demander de leur consacrer un peu de temps à quelques kilomètres du lieu de la conférence de presse (le matin par exemple si le rendez-vous avec les journalistes a lieu l’après-midi).

Prête-moi ta plume, un roman sur les stars et la radio
Prête-moi ta plume, un roman sur les stars et la radio
Share via
Copy link
Powered by Social Snap